Le patriotisme et la fédéralitude : qu’est-ce qu’être un patriote pour son pays ?

b2b_PEG_200-024_1

Par Gregory Tankes « Fédéralitude pour le Gabon »

 

D’après le Larousse, « un patriote est un individu qui aime ardemment sa patrie et le prouve par ses actes ».

Le patriotisme est le sentiment qui anime des Hommes pour lesquels la cause et le respect de la nation surpassent les ambitions personnelles. Il relègue la crispation nourrie par tout groupe (tribu, clan, ethnie, communauté), au second plan de ses préoccupations. Il a généralement une vision élargie de ce que peut être la nation. Il est l’esprit d’amour et de solidarité qui anime les individus prêts à faire le sacrifice ultime de leur vie pour la nation. C’est ce sentiment qui pousse  des hommes lambda à transcender leurs propres limites, mais aussi le conditionnement dont ils sont victimes au sein de leur famille ou de leur groupe (tribu, clan, ethnie, communauté), afin  de donner vie à des ambitions  nationalistes.

Adhérer à cette valeur est une urgence !

À l’instar des autres continents, l’Afrique doit faire fasse à de nombreux défis économiques, sanitaires, sociaux et technologiques. C’est aussi le moment ou le continent  est en proie à de nombreux conflits qui naissent de part et d’autre de son territoire et qui freinent grandement son développement et son émancipation vis-à-vis des puissances coloniales qui ne sont pas prêtes à laisser les immenses ressources de ce continent au service de son peuple. Plutôt que de servir les intérêts hégémoniques de l’occident, il est plus qu’urgent de faire preuve d’un patriotisme exacerbé afin de mener nos populations vers un avenir plus radieux que celui qu’elles connaissent aujourd’hui.

Ce patriotisme exacerbé : comment s exprime-t-il ??

Il s’exprime d’abord par le désir de maintenir nos pays dans la paix, car celle-ci garantit un équilibre salvateur quand aux actions qui peuvent mener au développement. D’autre part, il est important que nos ainés comprennent que chaque chose a son temps et qu’ils ne peuvent rester en poste au sein même de nos États ad vitam aeternam et qu’il faille accepter d’organiser des transitions politiques qui ne passent pas par des heurts. Nous devons également tous comprendre qu’aucune ethnie ne saurait être plus souveraine qu’une autre dans nos pays et surtout que nous dépassions ces aspects, qui généralement permettent aux ennemis de notre continent de distiller leurs poisons afin de nous fragiliser encore un peu plus. Nous devrions faire preuve de patriotisme en nous libérant de nos égos qui sont bien souvent démesurés et qui sont flattés par nos ennemis avant de nous inviter à détruire nos peuples et notre pays. Ceci leur ouvre un boulevard immense pour réenvahir nos terres, prendre le contrôle de nos pays et nous maintenir dans un esclavage pérenne.

Les exemples de pays africains où ce système a fait ses preuves sont légion. Le patriotisme c’est aussi réinvestir sur place les profits réalisés en Afrique, ceci afin de booster l’économie de nos pays, mais aussi créer des emplois et donner encore plus de pouvoir d’achat à son peuple.

Le Gabon a jadis porté en son sein de grands patriotes tels que Joseph Rendjambé, Pierre Mamboundou et bien d’autres qui ont consacré leur vie à la nation, au nom du patriotisme.

Aujourd’hui, cette notion est devenue obsolète. Elle est ignorée volontairement par ceux qui se disent les dignes fils du pays.

On voit même qu’au nom du patriotisme et du souhait de créer une alternance au sommet de l’État, certains potentats de l’ancien régime s’arrogent le droit de mettre des populations démunies en danger.

Que comprendre ?

Il est important que les populations comprennent que le développement du Gabon et de tous nos pays africains ne passera pas par la force et la violence, mais par un changement total de système politique (législatif, exécutif et judiciaire). L’alternance est une imposture qui ne vise pas à changer la vie des populations, mais au contraire à les maintenir dans les mêmes conditions de vie. L’alternance change juste de visage au sommet de l’État, mais y conserve  l’esprit.

Quelle est la solution ? La fédéralitude.

La fédéralitude[1] est la seule voie de sortie.

Elle permet d’entrevoir l’avenir avec plus de dignité et plus d’enthousiasme. La fédéralitude est un système qui prend ses racines dans le système fédéral suisse et qui permet au plus petit individu de la nation, et ce dans la plus petite parcelle de sa commune d’interagir avec la sphère politique et d’agir sur le développement de son pays sans perdre son identité culturelle et sans être poussé à l’exode vers les grandes villes.

Ainsi l’esprit même du patriotisme peut s’épanouir dans le cœur de chaque Gabonais et améliorer le rendement économique de chaque commune au moyen de la subsidiarité. En effet, au moyen de la subsidiarité, chaque commune prend la responsabilité de son développement et de l’amélioration des conditions de vie de ses populations. Limitant ainsi la propagation de maux tels que la corruption et autres méfaits qui rongent l’Afrique.

Au travers de l’ambitieux programme de réforme territoriale engagée par le gouvernement du président Hollande la France elle-même, pour ne prendre que cet exemple, à procédé récemment au redécoupage de ses régions  afin justement de les rendre capables de faire face aux nombreux défis technologiques, sociaux, économique et sanitaire et de les rendre plus autonomes. Les pays africains doivent accepter d’engager des réformes patriotiques !

La fédéralitude au quotidien : comment se traduit-elle ?

Au quotidien, la fédéralitude se traduit par des actions citoyennes simples et concrètes :

  • participer activement à la vie de la commune en s’impliquant et en se tenant informé des activités au sein même de ladite commune.
  • Travailler avec ses collègues (et ses compatriotes sans distinction de clan, d’ethnie, de race, etc.) dans le sens des objectifs fixés par sa commune.
  • Partager les informations avec les autres membres de la commune et du pays sans distinction de la nationalité et en les intégrants à la vie et à la prise de décision de la commune, ceci afin de ne pas cristalliser des frustrations, car chacun à un rôle à jouer.
  • Utiliser les compétences de chacun sans considérations familiales ou ethniques.

Afin que la nation soit économiquement, socialement et technologiquement plus performante, il est important de faciliter la communication et les échanges d’informations dans toute la nation en temps réel en y créant un réseau solide entre toutes municipalités gérées selon les principes de la fédéralitude. Tout ceci, afin de renforcer le sentiment d’appartenance à une commune, mais aussi à une nation.

L’esprit de la fédéralitude !

Dans le souci permanent d’améliorer la vie de chaque Gabonais et de lui donner un avenir digne, la fédéralitude a mis l’accent sur le fait de travailler ensemble et à ne plus se laisser manipuler par des individus qui ont des ambitions hégémoniques et qui estiment que les richesses de nos pays sont leur chasse gardée.

La fédéralitude et son slogan.

Le slogan de la fédéralitude « ensemble tout est possible », exprime la volonté de ses membres d’insuffler l’action de travailler en synergie avec toutes les personnes désireuses d’apporter une pierre à l’édifice de la construction des nations africaines.

Il exprime aussi l’idée que seul, nous sommes vulnérables comme l’avait dit Thomas Sankara au sommet de l’O.U.A où il prédisait son absence au prochain sommet. Ce slogan précise qu’il est plus facile de se développer durablement en étant unis et qu’il n’y a aucune autre limite à l’ambition que celle que l’on se fixe soi-même.

Note :

[1] Le courant de la Fédéralitude a été initié par @José L. Mene Berre. Il est le Fondateur du site http://www.federalitude.org

PS : N’hésitez pas à rejoindre notre page Facebook « Union pour la Fédéralitude en Afrique »  https://www.facebook.com/UnionDesFederalistesAfricains

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s