Étiquette : éducation

La Fédéralitude un atout pour les femmes.

federalitude-un-atout-pour-les-femmes

Par Gregory Tankes

De tous temps les femmes ont occupé un rôle central et majeur dans la naissance et la croissance des sociétés féodales, traditionnelles et  même modernes, mais sans jamais être reconnues, non seulement pour ce qu’elles sont , mais surtout pour le rôle important et déterminant qu’elles ont joué et qu’elles jouent encore. Lire la suite

Publicités

Fédéralitude, la Gouvernance Bienveillante.

Edgard Pisani - citation nomminative

 

Par Gregory Tankes

 

Le monde va mal.
La gouvernance va à la dérive.
Les peuples souffrent.
Face à ce désolant spectacle chacun de nous peut agir à son niveau. C’est une question de niveau conscience et d’engagement. Lire la suite

La Fédéralitude et les droits de l’Homme

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Par Gregory Tankes

 

La Fédéralitude a pour vocation de préserver la diversité et protéger les minorités dans les pays multiculturels, mais surtout de permettre à chacun d’interagir directement avec ses représentants dans la société qui est la sienne Lire la suite

« La Fédéralitude : une Révolution géopolitique et culturelle»

federalitude-23-06-17galaxie

Par Bastaine MOUBAMBA

 

 » Qu’est ce que la Fédéralitude ? une thérapeutique du lien civil et politique. »

Dans sa « Fédéralitude », José Méné Berre dresse le portrait d’une économie politique réconciliée avec l’écologie : « guérir la terre et guérir les humains », politique du renoncement à l’anarchie des consciences, des spectres de la domination d’argent, des dérives identitaires, des exclusions et des discriminations.

Lire la suite

L’Afrique francophone et la problématique de l’éducation : Quelles pistes pour repenser le système éducatif ?

SY Amadou, L’Afrique francophone et la problématique de l’éducation
SY Amadou, L’Afrique francophone et la problématique de l’éducation

Par Amadou SY

Depuis l’aube des indépendances, force est de constater que le système éducatif des pays d’Afrique francophone est à vau-l’eau. Si rien n’est fait, c’est même une lapalissade de corroborer qu’on va droit dans le mur de l’échec – certains disent qu’on est déjà dans le mur, c’est le moins que l’on puisse dire. A qui la faute ? difficile à dire, puisque les responsabilités sont partagées. Si les parents d’élèves ont failli à leur devoir d’encadrement dans les familles, les Etats à travers leurs politiques de l’éducation approximative avec des enseignants mal formés poursuivent leurs projets de construction de grandes universités qui forment en grande partie des futurs chômeurs très souvent incompétents donnant l’impression de tout connaître. Le constat est donc amère, puisque le système éducatif actuel dans la plupart des trente et un pays d’Afrique francophone n’est que l’accumulation de toutes les tares du passé : conspiration, perversion, stratagème politique, gestion approximative des administrations entre autres. Au regard de ce qui vient d’être souligné, Il est donc grand temps de repenser le système éducatif de l’Afrique francophone. Pour ce faire, il faut des nouvelles mesures drastiques : Lire la suite